Mon panier
Aucun article
» » Les luminaires au XIX siècle

Les luminaires au XIX siècle

06 Novembre 2020 | Galerie Atena

 

Appliques Restauration avec éphèbes

 

Paire d'appliques Restauration à décor d'éphèbes, Circa 1840

 

Les lustres

 

Le lustre est un objet d'ameublement, créé pour capter la lumière en augmentant la clarté d'un intérieur. On le trouve déjà au Moyen-Age, en bois, muni de bougies. A partir de la Renaissance, les suspensions ont été réalisées en métal et leurs formes se sont diversifiées. Parallèlement, leur taille s'est agrandie et elles sont devenues symbole de luxe et de richesse.

 

Au XVIIe siècle à Versailles, les lustres sont destinés à éblouir les invités de Louis XIV, particulièrement dans la Galerie des Glaces, grâce aux reflets de lumière, à la richesse et la qualité des cristaux. Des matériaux nobles comme le cristal, embellissent en effet ces somptueux objets de décoration pendant des décennies. Les pampilles, rosettes, prismes, pandeloques et perles en cristal taillé composent des riches décors, qui sont soutenus par des montures dorées.

 

Lustre de style Louis XV à vingt-quatre lumières

 

Grand lustre de style Louis XV à 24 lumières, XIXe siècle

Lustre corbeille en cristal et bronze doré

 

Lustre corbeille en cristal et bronze doré, Circa 1890

Lustre style Louis XIV en bronze à 6 lumières

 

Lustre de style Louis XIV en bronze à 6 lumières, XIXe siècle

 

Au XIXe siècle, apparaissent les lustres où les bougies sont remplacées par un éclairage au gaz. Une vraie révolution, qui permet de ne plus descendre le lustre pour l'allumer. A la fin du XIXe siècle, les bougies sont définitivement remplacées par des ampoules grâce à l'apparition de l'électricité.

 

Le luminaire est un objet central de décoration, dont les formes et décors évoluent dans le temps. Si l'époque Louis XVI et le début du XIXe siècle s'attachent au lustres "corbeilles" et aux modèles aux formes symétriques et fluides, sous Napoléon III on retrouve l'exuberance du style rocaille, les modèles Louis XIV - Mazarin notamment, et Louis XVI, ce dernier particulièrement apprécié par l'impératrice Eugénie. La porcelaine, l'albâtre, l'opaline, le cristal de Bohême et le cristal de Baccarat sont utilisés avec beaucoup d'ingéniosité par les artisans de l'époque qui en produisent des modèles fastueux et parfois surprenants.

 

 

Les lustres de château

 

Les lustres ont été d'abord utilisés dans les châteaux et les salles de réception des bâtiments prestigieux tels que les théâtres, l'opéra et les bâtiments administratifs. Leur taille monumentale correspond aux grandes hauteurs sous plafond qui caractérisent les bâtiments anciens. Certains models comportent de nombreux bras de lumière et un décor opulent. Par exemple, notre lustre corbeille à 10 lumières richement orné d'un rideau de cristaux : prismes, plaquettes, rosaces et pendeloques, qui forment un délicat treillage.

 

Grande lanterne de hall d'entrée provenant du Château Léoube à Bormes

 

Grande lanterne de hall d'entrée provenant du Château Léoube à Bormes

 

Lustre corbeille en cristal et bronze doré, fin du 19e siècle

 

Opulant lustre corbeille à décor de prismes, rosaces et pampilles en cristal, Vers 1880

 

Ou cette grande paire de lustres cages en cristal à riche décor de pampilles et poignard, avec double éclairage.

 

 

Grande paire de lustres cages en cristal à 9 lumières

 

Grande paire de lustres "cages" en cristal à 9 lumières, fin du XIXe siècle

 

En plus des lustres, les lanternes - ovoïdes ou polylobées, ornent les halls d'entrée. Galerie Atena possède un modèle d'époque Napoléon III provenant du château Léoube à Bormes-les-Mimosa, dans le Var. Cette grande lanterne de vestibule en bronze doré inspirée par le style Louis XV a ses verres galbés d'origine. Ornée de paniers fleuris et de guirlandes de fleurs, cette suspension lanterne éclaire par cinq lumières.

 

Voir la collection de lustres

 

Les bougeoirs et chandeliers

 

Le bougeoir est un objet plus intime. De petite taille, il est employé dans toutes les pièces de l'intérieur jusque dans la chambre à coucher. Comme nous l'avons vu précédemment, tout au long du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, l'éclairage à la bougie fait partie de l'ameublement. Le bougeoir, qui peut être facilement porté à la main et déplacé, loge sur les tables de chevet, sur la table de salle à manger, sur les cheminées dans les salons ou sur de petits meubles fabriqués spécialement pour eux. Ils font partie de la garniture de toilette ou encore de l'écritoire.

 

Paire de candélabres d'époque Empire en bronze doré et patiné

 

Exceptionnelle paire de candélabres à décor de Renomées, époque Empire

Grands chandeliers Restauration en bronze doré à décor de cygnes

 

Grande paire de chandeliers Restauration en bronze doré à décor de cygnes

Lampes à pétrole en porcelaine de Bayeux

 

Paire de lampes à pétrole en porcelaine de Bayeux, époque Napoléon III

 

Le bougeoir est composé d'un fût plus ou moins haut reposant sur un pied et terminé au sommet par un binet complété parfois par une bobèche fixe ou mobile. Le binet peut comporter une ou deux petites ouvertures latérales permettant d'extraire le reste de la bougie.

 

Les chandeliers reprennent cette structure mais leur taille et leur décor sont plus imposants. Comme les bougeoirs, ils font partie intégrante du décor intérieur et donnent une splendeur incontournable aux repas de famille, aux fêtes et aux cérémonies. Avec plusieurs bras de lumière, ils sont décorés de motifs floraux ou animaliers. Certains modèles d'exception - comme notre paire de candélabres d'époque Empire à décor de Renommées ou celle à décor de putti, sont ornés de figures allégoriques ou mythologiques. D'autres ont la forme d'un vase, d'où jaillissent des fleurs formant les bras de lumière.

 

 

Paire de candélabres en marbre et bronze doré d'époque Louis XVI

 

Paire de candélabres en marbre et bronze doré d'époque Louis XVI, Circa 1790

Bougeoir en cristal d'opale savonneux Charles X

 

Bougeoir en opaline Charles X à décor Desvignes

Chandeliers de table en bronze doré d'époque Directoire

 

Bougeoirs de table en bronze doré d'époque Directoire

 

Ils existent de nombreux modèles de bougeoirs dont les noms reflètent l'usage : bougeoirs de table, bougeoirs de paravent, bougeoirs de voyage, bougeoirs de table à jeu...  Les chandeliers sont déplacés moins souvent et peuvent atteindre des dimensions impressionnantes. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, des vases en métal ou porcelaine sont détournés de leur usage initial, et montés en lampes. Nous avons plusieurs modèles dont une belle paire de vases dans le style de la "famille rose" réalisée probablement par la manufacture Samson et une paire de lampes Art nouveau "aux nymphes".

 

Paire de candélabres Louis-Philippe à 7 lumières

 

Paire de candélabres Louis-Philippe à 7 lumières

vases Art nouveau

 

Paire de vases Art nouveau "aux nymphes" montés en lampes de chevet

Paire de bougeoirs chandeliers aux dauphins, époque 19ème siècle

 

Paire de chandeliers "aux dauphins", XIXe siècle

 

Les matériaux utilisés pour fabriquer ces luminaires sont des plus variés : bronze doré, bronze patiné, laiton, porcelaine, marbre, or, argent, verre opalin, cristal et bois.

 

 

Voir la collection de bougeoirs & chandeliers

 

Les appliques

 

Les appliques s'inscrivent dans l'histoire des luminaires et connaissent la même évolution des formes, des décors et des systèmes d'éclairage. Elles peuvent être définies comme des lustres appliqués aux murs. L'utilisation de la fixation des lustres sur les parois se répand à partir du XVIIe siècle. L'une des raisons est esthétique : associer des sources complémentaires à la principale source d'éclairage d'une pièce afin d'amplifier la luminosité.

 

Paire de grandes appliques de style Louis XVI avec oiseaux

 

Paire de grandes appliques de style Louis XVI avec oiseaux

Appliques à 2 lumières en bois doré d'époque Louis XV

 

Paire d'appliques en bois doré d'époque Louis XV, Circa 1760

Paire d'appliques rocaille en bronze doré

 

Paire d'appliques de style Louis XV en bronze doré, vers 1860

 

En bois, bronze, ou verre, les formes des appliques sont très variées : simples, symétriques au début du siècle, elles adoptent les fantaisies du style Louis XV sous Napoléon III. Galerie Atena possède plusieurs modèles d'appliques rocaille en bois et bronze doré, dont une paire d'époque Louis XV.

 

 

Voir la collection d'appliques