Mon panier
Aucun article
» » » Bronze patiné d'après le gladiateur Borghèse
Bronze patiné d'après le gladiateur Borghèse
Zoom

Bronze patiné d'après le gladiateur Borghèse

Référence - 1305

Bronze à patine brune, inspiré du" gladiateur de Borghese". L'original est une statue antique, en marbre, représentant un homme nu légèrement plus grand que nature (elle mesure 1,69 mètre...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Description

Bronze patiné d'après le gladiateur Borghèse

Bronze à patine brune, inspiré du" gladiateur de Borghese". L'original est une statue antique, en marbre, représentant un homme nu légèrement plus grand que nature (elle mesure 1,69 mètre), selon toute vraisemblance un soldat en train de combattre un cavalier situé sur sa gauche. Fortement incliné vers l'avant, il lève la tête et se protège en portant haut son bouclier, dont l'attache est sculptée sur le bras gauche. La jambe gauche est tendue en arrière dans le prolongement de l'axe du torse; seule la pointe du pied repose sur le sol. La jambe droite fléchie supporte le poids du corps, l'équilibre de la statue étant assuré par un étai en forme de tronc d'arbre joint à la partie haute de la cuisse droite. Ce bronze ne comporte pas le tronc d'arbre mais la tension du corps ainsi que la musculature est fortement similaire à l'original. La statue est découverte à l'état fragmentaire vers 1609 à Nettuno dans les ruines de la villa de l'empereur Néron. Elle est aussitôt achetée par le cardinal Scipione Borghese, qui la fait restaurer en 1611: les quatorze morceaux principaux découverts sont remontés ensemble ; le restaurateur restitue le bras droit manquant dans le prolongement arrière de la silhouette, ainsi que l'oreille droite et le sexe. La statue est alors identifiée comme une représentation de gladiateur ; elle rejoint le reste des collections du cardinal au casino Borghèse. Elle devient connue par toute l'Europe sous le nom de « Gladiateur Borghèse », suscitant nombre de copies et de moulages. L'érudit allemand Winckelmann est le premier à rejeter l'identification de la statue comme celle d'un gladiateur : effectivement, les Grecs ne connaissaient pas les spectacles de gladiateurs. Il reconnaît alors le Gladiateur comme un guerrier. En 1807, le prince Camille Borghèse, en proie à des difficultés financières, se décide à se séparer d'une partie des collections familiales. Il prend contact avec des collectionneurs anglais, mais c'est son beau-frère Napoléon Ier qui se porte finalement acquéreur; Il entre dans les collections du musée du Louvre.
Circa : 1850
Dim: L:16cm, P:40cm, H:50cm.
Bibliographie :

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris