Mon panier
Aucun article
» » » Bureau Mazarin en marqueterie XIXème siècle
Bureau Mazarin de style Louis XIV, composé d'un plateau posé sur deux caissons, à quatre pieds chacun, reliés par une entretoise en X et terminés par des pieds toupie...
Zoom

Bureau Mazarin en marqueterie XIXème siècle

Référence - 4553

Bureau Mazarin de style Louis XIV, composé d'un plateau posé sur deux caissons, à quatre pieds chacun, reliés par une entretoise en X et terminés par des pieds toupie...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Description

Bureau Mazarin de style Louis XIV, composé d'un plateau posé sur deux caissons, à quatre pieds chacun, reliés par une entretoise en X et terminés par des pieds toupie. Il ouvre à six tiroirs en caissons sur trois rangs, deux tiroirs moins profonds, en ceinture, surmontés par une tablette à écrire, et deux autres placés sur le plateau. Cette pièce est marquetée toutes faces ainsi que les pieds avec une marqueterie Boulle, où le laiton se détache sur un fond d'écaille rouge. Le plateau et les tiroirs présentent un décor à la Bérain, orné de personnages dansant, de dresseurs d'animaux et de vasques dans des encadrements de rinceaux fleuris et feuillagés. Des colonnades torsadées, en bois, encadrent les caissons. Travail français du milieu du XIXème siècle.

 

Le nom du cardinal Mazarin (1602-1661) a été attribué à un bureau de style Louis XIV, composé d'un long plateau posé sur deux caissons à tiroirs, reposant sur quatre pieds chacun, reliés par des entretoises en « X ». Ces bureaux sont généralement marquetés, soit en bois contrastés, aux dessins de l'ornemaniste Jean Berain, soit dans le style Boulle en métal et écaille colorée diversement. La marqueterie d'écaille et de laiton reste très prisée sous Louis XV, mais aussi au Second Empire, période où de nombreux ébénistes de renom réalisent de véritables chefs-d'oeuvre en marqueterie Boulle.

 

Jean Bérain (1640-1711) est nommé à la cour de Louis XIV en 1674 comme dessinateur de la Chambre et du Cabinet du Roi. Il a marqué un renouvellement de l’art grotesque. Dans toutes ses œuvres, qui touchent à la plus grande partie des arts décoratifs, on trouve une unité d’inspiration qui justifie le terme de style Bérain. Ce style est caractérisé par l’utilisation du thème des grotesques cher au XVIe siècle et à l’École de Fontainebleau, traité de façon très personnelle, et par un goût marqué pour les grandes architectures classiques. Les compositions sont toujours centrées, encadrées de portiques ou de lambrequins, ornées de façon symétrique de volutes et peuplées de petits personnages fantastiques.


Circa : 1850
Dim: L:91cm, P:50cm, H:76cm.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris