Mon panier
Aucun article
» » » Buste en marbre d'époque Art Déco
Buste en marbre représentant un personnage en mouvement, aux traits énergiques, au regard perçant et à la chevelure flottante. Il s'agit probablement d'une allégorie de la vitesse ou du vent. Epoque Art Déco.
Zoom

Buste en marbre d'époque Art Déco

Référence - 1794

Buste en marbre représentant un personnage en mouvement, aux traits énergiques, au regard perçant et à la chevelure flottante. Il s'agit probablement d'une allégorie de la vitesse ou du vent

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Description

Buste en marbre représentant un personnage en mouvement, aux traits énergiques, au regard perçant et à la chevelure flottante. Il s'agit probablement d'une allégorie de la vitesse ou du vent. Epoque Art Déco.

 

Les années vingt et trente sont marquées par d'importants progrès techniques dans le domaine de l'industrie aéronautique. Cette époque connait les premiers avions spécialisés dans le transport de frêt et de passagers. Les appareils sont plus rapides, plus fiables, et ont une autonomie accrue, ce qui permet d'ores et déjà l'établissement de liaisons intercontinentales régulières. C'est l'époque des records et des exploits, dont le plus retentissant est la traversée de l'Atlantique par Charles Lindbergh, en mai 1927. Les vols et les records des aviateurs sont suivis avec intérêt par le public de l'époque et inspirent les artistes.

Notre buste pourrait être comparé à celui de Jean Mermoz (1901-1936), célèbre aviateur français, réalisé par le sculpteur hongrois Alexandre Kelety (mort en 1940) qui montre le même retour au néo-classicisme cher aux années 30. Kelety a aussi représenté Zéphyr, personnification du vent de l'ouest dans la mythologie grecque.



Circa : 1930

Dim : L: 29 cm P: 34 cm H: 29 cm

 

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris