Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Encrier d'époque Empire représentant le Général Maximilien Foy
Encrier en bronze doré et patiné avec un buste représentant Maximilien Sébastien Foy (1775-1825), général du Premier Empire, reposant sur un haute base carrée en bronze doré, ornée de frises...
Zoom

Encrier d'époque Empire représentant le Général Maximilien Foy

- 4156

Encrier en bronze doré et patiné orné du buste de Maximilien Sébastien Foy (1775-1825), général du Premier Empire, reposant sur un socle carré en bronze doré orné des frises de feuilles d'eau et des emblème militaires du Premier Empire en bronze patiné. Il comporte à l'intérieur un encrier, deux orifices porte-plumes, un poudrier et un sablier. Le nom de "FOY" est sur le buste.


Maximilien Sébastien Foy (Ham, 1775-Paris, 1825) obtient les grades de lieutenant et capitaine d'artillerie en 1792. Deux années plus tard, il est arrêté pour avoir soutenu la cause libérale. Sauvé par le 9 thermidor, il est réintégré dans son grade. Il fait les campagnes de 1796 et 1797 à l'armée du Rhin et obtient le grade de chef d’escadron. Il est alors choisi comme aide de camp par le jeune général Bonaparte et, en 1800, il combat à l'armée du Rhin sous Moreau. Il fut également nommé adjudant-général sur le champ de bataille de Diessenhofen et, une année plus tard, il devient colonel du 5e régiment d'artillerie légère. Républican convaincu et malgré son admiration pour Bonaparte, il ne peut accorder son approbation au gouvernement et son vote le consigne comme simple colonel pendant sept ans. Le général Foy continua de signaler ses talents et ses vertus militaires en Italie, en Allemagne et en Portugal. Il prend une part active à toutes les campagnes de la péninsule et des Pyrénées jusqu'à la bataille d'Orthez où il est gravement blessé. Nommé inspecteur général d'infanterie en 1814, il se rallie à l'Empire pendant les Cent Jours. Il commande alors la 9e d'infanterie dans la campagne de Belgique (1815). A Waterloo, il reçoit la 15e blessure de sa carrière, il resta cependant à son poste jusqu'à la fin de cette journée. Nommé en 1819 inspecteur général d'infanterie dans les 2e et 16e divisions militaires, le général Foy fut élu la même année membre de la Chambre des députés par le département de l'Aisne. Il déploya un grand talent oratoire, défendit les principes constitutionnels et les sentiments patriotiques et ne cessa de s'opposer aux gouvernements de la Restauration. Ses pairs l'ont honoré en érigeant une statue dans les couloirs de l'Assemblée.

Circa : 1820
Dim: L:9,5cm, P:9,5cm, H:20cm.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Hors stock OBJET VENDU

Epoque

Matériaux


Informations
Mon Panier
Aucun article
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation