Mon panier
Aucun article
» » » Flacon de parfum ancien : fiole à opium en porcelaine et émail, Manufacture Samson
Flacon de parfum ancien : fiole à opium en porcelaine et émail, Manufacture Samson
Zoom

Flacon de parfum ancien : fiole à opium en porcelaine et émail, Manufacture Samson

Référence - 2431

Petit flacon de parfum ancien en porcelaine et émaux polychromes, à décor de style chinois composé d'oiseaux sur des branches. Monture en bronze doré à décor ajouré. Probablement Samson.

800€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous
Ajouter au panier

Frais de Port Offerts

Taille

Iconographie

Description

Une fiole à opium en porcelaine et émaux polychromes, à décor de style chinois composé d'oiseaux sur des branches, dans des cartouches oblongues sur fond de rinceaux feuillagés.

Monture en bronze ciselé et doré à décor ajouré.

Le couvercle de ce flacon de parfum ancien est couronné d'une fleur formant la prise.

Avec une marque en rouge, sous la base. Probablement Samson. Époque fin du 19eme siècle.

 

Circa : 1890
Dim: L:8cm, P:8cm, H:21cm.

 

État de l'objet

Le flacon est en très bon état, avec quelques usures sur le bronze.

 

Documentation

La Manufacture Samson a reproduit de nombreuses pièces ornementales des règnes de Kangxi (1662-1722), de Yongzheng (1723-1735) ou encore de Qianlong (1735-1795). Cette propension du goût européen de la fin du 19ème siècle pour des pièces très décorées se fait ressentie dans les riches décors floraux des pièces décoratives signées Samson. Vers 1900, les amateurs suivent les recommandations de collectionneurs avisés comme Grandidier qui, dans son livre "La Céramique chinoise" publié en 1894, prônait la supériorité artistique de la porcelaine polychrome. Ils recherchaient donc des pièces décoratives de la "famille verte" ou de la "famille rose", si possible montées en bronze. Les émaux de ces pièces produites par Samson sont souvent très réussis même s'ils sont plus crus et plus minutieux que les émaux chinois.

 

Bibliographie : Florence Slitine, "Samson, génie de l'imitation", Paris, Éditions Charles Massin, 2002, pp. 161-168.

Retour en haut