Mon panier
Aucun article
» » » Groupe en biscuit Scène pastorale dans le goût de Boucher. Manufacture de RUDOLSTADT
Groupe en biscuit de porcelaine représentant un élégant berger faisant la cour à une jeune fille tenant une couronne. Assis sur un rocher dans un cadre naturel, il lui montre...
Zoom

Groupe en biscuit Scène pastorale dans le goût de Boucher. Manufacture de RUDOLSTADT

Référence - 1517

Groupe en biscuit de porcelaine représentant un élégant berger faisant la cour à une jeune fille tenant une couronne. Assis sur un rocher dans un cadre naturel, il lui montre...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Description

Groupe en biscuit de porcelaine représentant un élégant berger faisant la cour à une jeune fille tenant une couronne. Assis sur un rocher dans un cadre naturel, il lui montre la colombe posée sur sa main droite tout en se prêtant à la prendre par l'épaule. La fille qui regarde attendrie l'oiseau en équilibre sur la main de son bien-aimé, porte une robe à la française et est coiffée d'un léger chignon. A leurs pieds, une corbeille remplie de fleurs et une chèvre complètent ce paysage campagnard. L'ensemble repose sur un parterre naturaliste parsemé de fleurs et de plantes. La base oblongue est ornée d'une frise de volutes agrémentées de fleurs de lys. Marque en bleu sous couverte de la Manufacture de Rudolstadt (Allemagne, Thuringe). Numéroté 100.

 

La pastorale est à la mode au XVIIIème siècle. Elle s’incorpore aux arts décoratifs – de la tapisserie à la toile de Jouy et au papier peint, du décor de porcelaine aux biscuits de Sèvres. Contrairement à l’éphémère fête galante de Watteau, qui sollicite la rêverie et l’introspection à partir des images presque immatérielles, la pastorale décrit le sujet galant avec une conviction qui entérine le spectateur. Comme l’évocation des paysages de l’Arcadie s’appuie sur la poésie bucolique, la pastorale reflète la littérature sentimentale à thèmes champêtres mise à la mode à la fin du XVIIe siècle. François Boucher est l'un des peintres de pastorales le plus en vogue au XVIIIème siècle avec Hubert Robert.

 

Bibliographie : Ludwig Danckert, Manuel de la porcelaine européenne, Paris, Bibliothèque des Arts, pp. 382-384.


Circa : 1900
Dim: L:17,5cm, P:12cm, H:20cm.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris