Mon panier
Aucun article
» » » Harmonium à soufflets en bois à décor de fleurs sur fond noir, 19e siècle
Harmonium à soufflets en bois peint à décor de fleurs sur fond noir, 19e siècle
Zoom

Harmonium à soufflets en bois à décor de fleurs sur fond noir, 19e siècle

Référence - 2447

Harmonium de salon en bois avec riche décor polychrome et or de bouquets de fleurs et de feuillages sur fond noir. Cet instrument de musique ancien est typique de l'époque Napoléon III.

2 800€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous
Ajouter au panier

Matériaux

Taille

Iconographie

Description

Harmonium de salon à soufflets en bois, surélevé sur une petite plateforme quadripode avec en façade une ouverture découpée pour loger le pédalier.

Avec riche décor polychrome et or de bouquets de fleurs et de feuillages sur fond noir. Cet instrument de musique ancien comporte deux poignées latérales de préhension en bronze doré. Abattant du clavier en deux éléments pliables sur charnières. Travail typiquement Napoleon 3. Cet instrument provient très certainement d'une collection particulière (maison bourgeoise, château...) dans les années 1860-1870. Il est remarquable par sa décoration très soignée. Il servait alors à l’accompagnement de voix ou d'instrument (violon par exemple).

 

La partie instrumentale ne comporte qu'un seul registre obligé, style guide-chant.

 

Circa : 1860
Dim: L:87cm, P:40cm, H:71cm.

 

Rapport de condition

En bon état général, avec légère usure à la dorure, quelques rayures d'usage et des fentes dans le bois. Plusieurs touches du clavier sont enfoncées. Une restauration de la partie musicale peut être réalisée par Jean-Jacques MOUNIER, Maître Artisan Facteur d'Orgues, pour un montant de 3,800 Euros TTC. Suite à ces travaux, il sera agréable à entendre et à jouer et représentera une pièce de collection rare et recherché.

 

Documentation

L'harmonium est un orgue à anches vibrant sous l'effet de l'air envoyé par des soufflets. Ceux de cet harmonium droit sont actionnés par des pédales. L’harmonium, dérivé de l'orgue expressif de Grenié fut inventé en Europe par le Français Alexandre-François Debain (1809-1877) qui le fit breveter en 1842. Au 19ème siècle, les harmoniums étaient populaires notamment dans les petites églises et chapelles, mais pouvaient être rencontrés également dans les demeures de l'aristocratie ou de la haute bourgeoisie.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris