Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Important cartel d'applique de style Louis XV, Farret et Honoré Pons
Grand cartel en bronze doré de style Louis XV, richement décoré de feuillages et de chutes de fleurs profondément sculptées. Un oiseau en ronde bosse surmonte cette ornementation foisonnante. Cadran...
Zoom

Important cartel d'applique de style Louis XV, Farret et Honoré Pons

- 1719

Grand cartel en bronze doré de style Louis XV, richement décoré de feuillages et de chutes de fleurs profondément sculptées. Un oiseau en ronde bosse surmonte cette ornementation foisonnante. Cadran émaillé blanc à chiffres romains pour les heures, arabes pour les minutes et aux aiguilles ajourées. Mouvement à balancier nettoyé, révisé en état de fonctionnement. Mécanisme signé "FARRET A PARIS" et "MÉDAILLE D'OR PONS 1827". Pendule équipée d'un mouvement de Paris logé dans un boîtier en bronze doré d'époque Napoléon III.

 

Honoré PONS (horloger) : Paris, 4 décembre 1773; Paris, 13 janviers 1851. FARRET & Cie (horloger) : Paris, rue Chapon, 1840-1870. Farret fit breveter en 1854 un perfectionnement à l'horlogerie des chemins de fer.

Les premières pendules munies d'un mouvement rond à balancier sont créées à Paris vers 1750. L'originalité de ce mouvement tient essentiellement à la forme des platines, circulaires et non rectangulaires. Sa conception n'est pas le fait d'un inventeur unique car les contacts entre les maîtres sont fréquents. Au XIXe siècle, les horlogers aliermontais livrent aux industriels parisiens des ébauches appelées mouvements en blanc ou blancs-roulants : ce sont des mouvements nus qui comportent deux platines percées, les barillets montés mais sans ressort, la minuterie complète, le rouage horaire et le rouage de sonnerie. Ni l'ancre ni le balancier et sa suspension ne sont encore montés. L'horloger finisseur taille la roue d'échappement, délimitant ainsi la longueur du balancier. Il assemble le tout pour en faire un mouvement complet qu'il intègre ensuite dans la boîte choisie pour donner naissance à une pendule de Paris. Au début du XIXe siècle, chaque semaine, environ 100 blancs-roulants partent de Saint-Nicolas d'Aliermont pour la capitale. Les grands penduliers s'approvisionnent au dépôt parisien, rue de la Barillerie, en l'île de la Cité, où Honoré Pons a son domicile. Enfin, le montage final du mécanisme et son insertion dans le décor sont réalisés dans les ateliers des horlogers parisiens, comme celui de Farret.


Circa : 1850
Dim: L:40cm, P:22cm, H:80cm.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Hors stock OBJET VENDU

Epoque

Matériaux


Informations
Mon Panier
Aucun article
TOP des ventes
Petit cartel d'alcôve de style rocaille en bronze doré
Voir le top ventes complet
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation