Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Paire de candélabres d'époque Empire en bronze doré et patiné
Importante paire de candélabres à trois lumières, en bronze finement ciselé et doré, les fûts patinés à décor de Renommée tenant des torches. Elles portent sur leurs têtes des vases à l'a...
Zoom

Paire de candélabres d'époque Empire en bronze doré et patiné

- 4513

Importante paire de candélabres à trois lumières, en bronze finement ciselé et doré, les fûts patinés à décor de Renommée tenant des torches. Elles portent sur leurs têtes des vases à l'antique, stylisés, d'où s'échappent les bras de lumière, ornés de têtes de griffons et rosaces. L'ensemble est couronné d'un paon sur un globe, symbole solaire et signe d'immortalité. Bases en gaine cruciformes à décor d'amours en applique et pots à feu ornés d'un caducée. Époque Empire. Excellent état de conservation.

 

Notre modèle s'inspire des projets de Charles Percier et de François-Léonard Fontaine, célèbres architectes de l'Empereur. Leur ouvrage de référence intituléRecueil de décorations intérieures, publié à fin du XVIIIe siècle, mit les bases du style qui domina les arts décoratifs européens dans la première moitié du XIX° siècle. Figures de Victoires aillées, athénienne à caducée et griffons sont autant d'éléments qui révèlent l'assimilation de leurs projets décoratifs par les bronziers de l'époque.A ce jour, plusieurs paires de candélabres du même modèle sont connues, avec quelques variantes notamment dans le nombre de bras de lumière : une paire à trois branches, ayant appartenu à Pauline Borghese, est conservée à l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris. Elle fut achetée en 1815 avec le mobilier de Pauline par le duc de Wellington ; une deuxième paire, conservée au château de Hombourg (Hesse), est reproduite dans le livre de Léon de Groeber, Decorative Arts in Europe, 1790-1850, à la page 171. Trois autres paires conservées au palais Aranjuez, au château de Nymphenburg, près de Munich et au palais du Quirinal sont répertoriées. Bien qu'actuellement le bronzier, détenteur du modèle, n'ait pas pu être identifié, nous pouvons rapprocher ces candélabres des travaux de Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) et de Claude Galle (1759-1815), tous deux bronziers d'exception qui subvenaient aux commandes du Garde-Meuble et de haut dignitaires issus du pouvoir impérial.



Circa : 1810
Dim: L:21cm, P:21cm, H:76cm.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Quantité 
+
-
En stock OBJET DISPONIBLE

46,000€

Epoque

Matériaux

Ordre de prix


Informations
Mon Panier
Aucun article
TOP des ventes
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation