Mon panier
Aucun article
» » » Paire de guéridons tripodes dans le goût d'Adam Weisweiler
Un guéridon tripode dans le goût d'Adam Weisweiler en bronze doré et marbre, comportant un plateau circulaire décoré sur le rebord d'une frise d'entrelacs à fleurettes très...
Zoom

Paire de guéridons tripodes dans le goût d'Adam Weisweiler

Référence - 4538

Une paire de guéridons tripodes dans le goût d'Adam Weisweiler en bronze doré et marbre, comportant un plateau circulaire décoré sur le rebord d'une frise d'entrelacs à fleurettes très...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Description

Une paire de guéridons tripodes dans le goût d'Adam Weisweiler en bronze doré et marbre, comportant un plateau circulaire décoré sur le rebord d'une frise d'entrelacs à fleurettes très finement ciselée, reposant sur trois paires de deux montants et une base aux pans incurvés. Au centre de la base, une coupelle ornée d'une galerie ajourée, avec fond en marbre brèche. Le dessus est également en marbre brèche.

 

Adam Weisweiler (Rhénanie, 1744-1820), maître ébéniste à Paris en 1778, établi au faubourg Saint-Antoine, s'était fait une spécialité des petits meubles raffinés, aux lignes fines et nerveuses, souvent ornés de laques et de porcelaines : guéridons, tables à ouvrages, bonheurs du jour, consoles... Il devint le fournisseur de la Cour de France, de Marie-Caroline d'Autriche, reine consort de Naples, de Maria Feodorovna, belle-fille de Catherine II, ainsi que de la haute aristocratie française ou anglaise. Il travailla également sous l'Empire.


Circa : 1880
Dim: L:53cm, P:53cm, H:67cm.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris