Mon panier
Aucun article
» » » Paire de vases en opaline d'époque Restauration, à décor Desvignes
Paire de vases ovoïdes en opaline savonneuse d'époque Restauration, à décor or d'arcatures gothiques enfermant des personnages d'inspiration médiévale, jouant de la musique ou dansant. Chaque vase...
Zoom

Paire de vases en opaline d'époque Restauration, à décor Desvignes

Référence - 2075

Paire de vases ovoïdes en opaline savonneuse d'époque Restauration, à décor or d'arcatures gothiques enfermant des personnages d'inspiration médiévale, jouant de la musique ou dansant. Chaqu

6,500€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous
Ajouter au panier

Frais de Port Offerts

Type d'objet

Matériaux

Taille

Iconographie

Description

Paire de vases ovoïdes en opaline savonneuse d'époque Restauration, à décor or d'arcatures gothiques enfermant des personnages d'inspiration médiévale, jouant de la musique ou dansant.

Chaque vase repose sur une base carrée en bronze doré et ciselé, ornée de feuillages. Cette décoration a été réalisée par l'atelier de Jean-Baptiste Desvignes. Légères usures à l'or.

 

Jean-Baptiste Desvignes (1786-1826) : actif sous la Restauration, ce peintre avait son propre atelier et est notamment réputé pour ses qualités de doreur. Il dépose un brevet dans le domaine de la peinture, dorure et gravure sur verre dès 1817. Pour peindre sur opaline, Desvigne se sert de feuilles d'or ou d'argent et de couleurs uniquement végétales qu'il colle sur le cristal d'opale. La dorure domine, sous forme de motifs aux dessins clairs et fins en palmettes, fleurettes, guirlandes. Sur certains pièces, Desvignes pose des décors dits gothiques. Il a exécute aussi de petites scènes inspirées par les fables de La Fontaine, ou encore des décors à motifs floraux. Les décors de Jean-Baptiste Desvignes vont de 1820 environ, à 1826. Par la suite, sa femme et ses deux collaborateurs, Vincent et Blancheron, continuent, selon les mêmes recettes et les mêmes motifs, à décorer les opalines, fabriquées surtout, semble-t-il, par la cristallerie de Brecy fondée en 1827.

 

Bibliographie: Y. Amic, L'opaline française au XIXème siècle, Paris, Gründ, 1952; Edith Mannoni, Opalines, Paris, Ch. Massin, s. d., p. 31.


Circa : 1820
Dim: L:12cm, P:12cm, H:28,5cm.
 

Retour en haut