Mon panier
Aucun article
» » » Pendule en bronze doré de style Louis XVI signée C. Detouche
Une pendulette de style Louis XVI en bronze doré surmonté d'un vase couvert et portée par quatre consoles à volutes. Elle est flanquée de têtes de lion tenant des...
Zoom

Pendule en bronze doré de style Louis XVI signée C. Detouche

Référence - 1591

Une pendulette de style Louis XVI en bronze doré surmonté d'un vase couvert et portée par quatre consoles à volutes. Elle est flanquée de têtes de lion tenant des...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Description

Pendule de style Louis XVI en bronze doré surmontée d'un vase couvert et portée par quatre consoles à volutes. Elle est flanquée de têtes de lion tenant des draperies mobiles. Cadran émaillé à chiffres romains pour les heures et arabes pour les minutes, signé "C. Detouche Paris". L'ensemble repose sur une base à ressauts, ciselée d'entrelacs et de feuillages. Marquée à l'arrière du cadran : "C. DETOUCHE / F EUR / DE LA VILLE DE PARIS" et numérotée 60124.

 

Louis-Constantin Detouche (1810-1889) est le fils de l’horloger Georges Detouche. Il dirige l’entreprise de son père jusqu’en 1830, puis transfère la maison au 158-160 de la rue St. Martinet pour se spécialiser dans les régulateurs de précision, les instruments scientifiques et la joaillerie. Mécanicien ingénieux et innovateur, Detouche obtient de nombreux brevets : le 30 décembre 1844 il enregistre un brevet pour un nouveau type de réveil à touches mobiles. De 1845 à 1859, Jacques-François Houdin (1783-1860), est le chef d’atelier de Detouche. Cet horloger remarquable contribue énormément à la réputation de la maison Detouche : il crée et perfectionne des échappements spéciaux et des balanciers compensateurs pour les régulateurs et pendules astronomiques ; il apporte des améliorations aux machines à faire les roues et les pignons.
La Maison Detouche, l’une des plus importantes firmes françaises de son temps, participe aux expositions industrielles et universelles de son temps. Les pièces présentées lors de ces manifestations se distinguent par une exécution remarquable et une conception mécanique exceptionnelle, et reçoivent des distinctions importantes : une Prize Medal à l’exposition de Londres en 1851 et plusieurs médailles d'or à l'exposition universelle de Paris en 1855, aux expositions de Besançon en 1860,  de Londres en 1862 et de Nîmes en 1863. Ses horloges, très appréciées, sont acquises par des personnages illustres tels que Paul Casimir Garnier et Napoléon III.


Circa : 1860
Dim: L:26cm, P:15cm, H:42cm.

Retour en haut