Mon panier
Aucun article
» » » Pendule en émail de Vienne et argent
Pendule de table en argent et émail polychrome, la base ornée de scènes mythologiques représentant les amours de Diane et l'Enlèvement d'Europe par Zeus. Les scènes sont séparées...
Zoom

Pendule en émail de Vienne et argent

Référence - 4542

Pendule de table en argent et émail polychrome, la base ornée de scènes mythologiques représentant les amours de Diane et l'Enlèvement d'Europe par Zeus. Les scènes sont séparées...

VENDU
Contactez-nous

Epoque / Style

Matériaux

Note moyenne : 0 avis
Description
Notes et avis

Pendule de table en argent et émail polychrome, la base ornée de scènes mythologiques représentant les amours de Diane et l'Enlèvement d'Europe par Zeus. Les scènes sont séparées par des pilastres en argent, sculptés de feuillages, de masques et surmontés de personnages féminins en ronde bosse. Cadran circulaire à chiffres romains pour les heures, bordé d'une frise de grecques, placé au sein d'une composition représentant Diane et Endymion. La partie supérieure de la pendule est richement décorée de soldats dans des niches, de putti tenant de guirlandes, de masques, de grotesques et d'un foisonnement de feuillages peints en émaux bleus, rouges et verts. Les Autrichiens se sont fait spécialistes au XIXème siècle de ces fins émaux appliqués sur argent ou sur bronze. L'ensemble repose sur un piétement composé de cinq pieds griffes. Mouvement nettoyé, révisé et en état de fonctionnement. Vienne, XIXème siècle.


Circa : 1850
Dim: L:16cm, P:16cm, H:31cm.

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Pendule en émail de Vienne et argent (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris