Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Pot en porcelaine de Chine et monture en bronze doré de la Maison Escalier de Cristal
Petit pot en porcelaine de Chine de la Maison Escalier de Cristal, à décor polychrome de fleurs de cerisier dans des cartouches polylobés sur fond de rinceaux et de motifs...
Zoom

Pot en porcelaine de Chine et monture en bronze doré de la Maison Escalier de Cristal

- 2267

Petit pot en porcelaine de Chine de la Maison Escalier de Cristal, à décor polychrome de fleurs de cerisier dans des cartouches polylobés sur fond de rinceaux et de motifs floraux.

porcelaine de la fin du XVIIIe siècle montée en bronze au XIXe siècle. Le couvercle ciselé de feuillages est couronné d'une pomme de pin et la base est décorée d'une couronne de laurier. Bon état.

 

L'Escalier de cristal (1804-1923) est une maison parisienne célèbre sous la Restauration. Créée par Marie Desarnaud en 1804, elle était située au Palais royal, n° 162 et 163. Marie Desarnaud fut la première commerçante de son époque à proposer des pendules, candélabres, vases d'ornement qui associe le cristal taillé et le bronze doré. Ce n'est que vers la fin du règne de Louis-Philippe, à l’initiative des frères Pannier (qui reprennent la direction de la maison), que le magasin étend son activité au commerce du meuble. L'Escalier de cristal commence à fabriquer des meubles d'ébénisterie vers 1870 et propose à la vente à la fois des créations et des reproductions de meubles du XVIIIe siècle. Le pavillon japonais de exposition universelle de 1867 relance en France le goût pour les objets en provenance de l'Extrême-Orient. Les artisans chinois et japonais exposent alors des laques, des céramiques, des minerais divers ainsi qu’une grande variété de bois de construction, des instruments agricoles, des ustensiles à thé, des objets ouvragés en bambou, des articles de mercerie… Les artisans français admirent l’art de la céramique japonaise qu’ils utilisent comme modèle pour leur propre production. Sous l'influence de Henry Pannier qui recherche de nouvelles débouchés, que l'Escalier de cristal incita les ébénistes parisiens à produire des meubles dans le style japonisant. Gabriel Viardot, reprend les créations déjà existantes et les ré-interpréte dans un « genre chinois-japonais » mais adaptés au goût européen.


Circa : 1790
Dim: L:11,5cm, P:11,5cm, H:18cm.
 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Quantité 
+
-
En stock OBJET DISPONIBLE

1,100€

Epoque

Ordre de prix


Informations
Mon Panier
Aucun article
TOP des ventes
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation