Mon panier
Aucun article
» » » Sculpture bronze "Jeune pêcheur napolitain jouant avec une tortue" d'après François Rude
Sculpture bronze Jeune pêcheur napolitain jouant avec une tortue d'après François Rude
Zoom

Sculpture bronze "Jeune pêcheur napolitain jouant avec une tortue" d'après François Rude

Référence - 2416

Sculpture bronze à patine brune figurant un jeune garçon jouant avec une tortue. Fonte de Ferdinand Barbedienne d'après François Rude. Cachet de réduction mécanique A. Collas. 19e siècle.

1 300€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous
Ajouter au panier

Frais de Port Offerts

Type d'objet

Matériaux

Iconographie

Description

Petite sculpture en bronze à patine brune représentant un jeune garçon jouant au bord de la mer avec une tortue.

L'enfant nu est assis sur un filet de pêcheur. Son bonnet et son scapulaire (objet de dévotion porté autour du cou) indiquent son origine napolitaine. Son attitude insouciante et son visage joyeux insufflent un sentiment inédit de liberté. D'après François Rude (1784-1855). Fonte d'édition ancienne de Ferdinand Barbedienne signée sur la terrasse. Cachet de réduction mécanique A. Collas. Marquée à l'encre noire, sous la base : "30917 rl, rl". Époque XIXe siècle.

 

Circa : 1850
Dim: L:18cm, P:9cm, H:15cm.

 

État de l'objet

Cette sculpture est en très bon état général, avec légère usure du temps.

 

Documentation

Notre sculpture bronze est réalisée d'après la statue en marbre exposée par Rude au Salon de 1833 où elle bénéficia d'un grand succès.

Pour la première fois, un artiste réalisait une figure pittoresque, un sujet anecdotique, une scène de genre dans un matériau aussi précieux que le marbre, réservé jusque-là aux sujets nobles de l'art officiel. Par le thème, ainsi que par le style, Rude rompe avec le style classique et inaugure un thème promis à une vogue immense. Dès le Salon de 1833, Francisque Joseph Duret (1804-1865) expose un "Jeune pêcheur dansant la tarentelle, souvenir de Naples". L'intérêt pour ce sujet est dû entre autres au roman "Corinne ou l'Italie" publié en 1807 par Madame de Staël. A la suite de ce récit, les figures pittoresques de paysans et de pêcheurs incarnent pour les poètes et les artistes du début du siècle, la nature simple et innocente, dont l'Italie serait le dernier refuge. Le marbre "Jeune pêcheur napolitain" de Rude a été acquis par l'État pour le musée du Luxembourg et est actuellement conservé au musée du Louvre.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris