Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Sculpture en bronze "La Joueuse d'osselets" d'après l'antique, fin du XIXe siècle
Sculpture en bronze doré représentant une jeune fille vêtue d'un chiton, en train de jouer aux osselets. Elle repose sur une base circulaire en marbre Vert de Mer mouluré...
Zoom

Sculpture en bronze "La Joueuse d'osselets" d'après l'antique, fin du XIXe siècle

- 2232

Sculpture en bronze doré représentant une jeune fille vêtue d'un chiton, en train de jouer aux osselets.

Elle repose sur une base circulaire en marbre Vert de Mer mouluré. Légères usures de la dorure.

 

Souvent attribuée à Pradier (1790-1852), "La Joueuse d'osselets" est en fait une copie d'après la célèbre statue antique du même titre découverte Vigna Giustiniani en 1732, aujourd'hui conservée au Musée Pergamon de Berlin. Un moulage de celle-ci fait à l'Académie de France à Rome, a servi de modèle à plusieurs artistes ayant séjourné à l'Académie, dont Claude Francin et Augustin-Félix Fortin. Etienne Parrocel (1696-1776) a également réalisé vers 1732 un dessin d'après la sculpture antique, répertorié dans la Base Joconde et conservé au musée du Louvre.

 

La signification de ces osselets, renvoyant certainement à une dimension symbolique, et se faisant l'écho de nouveaux usages ou croyances dans la Grèce antique, a pu compter également dans la rapidité de leur diffusion. Le hasard auquel se livre ici la joueuse renvoie en fait au destin et aux dieux qui y président. Pour une jeune fille, vouée au rôle d'épouse, cela signifie s'en remettre à Aphrodite, divinité de plus en plus importante à partir du IVe siècle av. J.-C. Ainsi, le "coup d'Aphrodite", où chaque osselet retombe sur une face différente, était le meilleur coup. De même, une jeune fille attendant le mariage pouvait être nommée philastragalè, c'est-à-dire "aimant les osselets". Déposée dans la tombe d'une adolescente, la figurine pouvait donc y symboliser le destin contrarié de la future mariée, morte avant l'heure. Offerte en ex-voto dans un sanctuaire, elle pouvait de même souligner le passage du statut d'adolescente à celui de femme mariée. La présence de vrais osselets, retrouvés en nombre parfois impressionnant dans certaines tombes ou sanctuaires, confirme la valeur symbolique de ces pièces de jeux.

 

Bibliographie: Base Joconde.


Circa : 1880
Dim: L:27cm, P:27cm, H:30cm.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Quantité 
+
-
En stock OBJET DISPONIBLE

1,800€

Epoque

Matériaux

Ordre de prix


Informations
Mon Panier
Aucun article
TOP des ventes
Sculpture en bronze Amour portant le carquois
800€
Voir le top ventes complet
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation