Mon panier
Aucun article
» » » Sculpture en bronze "Le brame du cerf" de Charles Valton (1851-1918)
Sculpture en bronze à patine brune nuancée figurant une scène de chasse avec un cerf au brame. Il repose sur une terrasse mouvementée, parsemée de feuilles. Le pelage de l...
Zoom

Sculpture en bronze "Le brame du cerf" de Charles Valton (1851-1918)

Référence - 2157

Sculpture en bronze à patine brune nuancée figurant une scène de chasse avec un cerf au brame. Il repose sur une terrasse mouvementée, parsemée de feuilles. Le pelage de l...

1 400€
Contactez-nous

Frais de Port Offerts

Epoque / Style

Matériaux

Taille

Iconographie

Note moyenne : 0 avis
Description
Notes et avis

Sculpture en bronze à patine brune nuancée figurant une scène de chasse avec un cerf au brame.

Il repose sur une terrasse mouvementée, parsemée de feuilles. Le pelage de l'animal est rendu de manière réaliste et son visage est très expressif. Signée en bas à droite : "G. VALTON". Socle en marbre Portor. Bon état.

 

Charles Valton (Pau, 1851-1918) est un sculpteur français animalier. Il a été l'élève d'Antoine-Louis Barye et d'Emmanuel Frémiet, sculpteurs animaliers célèbres au XIXe siècle, dont l'oeuvre se situe à l'apogée du genre. De 1868 à 1914, Valton produit plus de 70 modèles animaliers et est nommé professeur de sculpture à l'école Germain Pilon en 1883. Il est intéressé particulièrement par les félins. Certains de ses bronzes ont été reproduits en taille réduite.


Circa : 1880
Dim: L:37cm, P:17cm, H:45cm.
 

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Sculpture en bronze "Le brame du cerf" de Charles Valton (1851-1918) (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris