Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Sculpture en bronze patiné "Vers la source" d'Édouard Drouot (1859-1945)
Épreuve en bronze à patine brune nuancée représentant une femme drapée, tenant sur la tête une jarre vide ornée de motifs en zig-zag et d'arabesques, se dirigeant vers...
Zoom

Sculpture en bronze patiné "Vers la source" d'Édouard Drouot (1859-1945)

- 1454

 

Épreuve en bronze à patine brune nuancée représentant une femme drapée, tenant sur la tête une jarre vide ornée de motifs en zig-zag et d'arabesques, se dirigeant vers la fontaine. L'iconographie est très proche du "Retour de la fontaine (Porteuse d'eau)", sculpture réalisée par Edouard Drouot vers 1890. Les formes pures de ce corps gracile, son visage impassible avec les yeux baissés, sa posture avec le bras gauche fermement posé sur sa hanche confèrent monumentalité à cette figure orientaliste signée sur la base E. DROUOT.

Un vaste répertoire, des thèmes variés, un sens du mouvement et de l'expression font d'Edouard DROUOT (1859-1945) une personnalité marquante de la sculpture française de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle. A partir de 1889, il expose au Salon des bustes, des figures féminines et masculines, des allégories, des compositions orientalistes et mythologiques. Un nombre significatif de ses oeuvres font l'objet de tirages abondants en bronze. Comme les sculpteurs CORDIER et GOLDSCHEIDER, Drout est influencé par le style orientaliste, très en vogue en France vers la fin du XIX° siècle.

L'orientalisme, terme répandu à partir de 1830, ne désigne pas un style mais plutôt un climat qui apparaît au XVII° siècle et se développe dans l'art français aux XVIII° et XIX° siècles. Il commence avec la mode des turqueries dont témoigne le célèbre “mammamouchi” du Bourgeois Gentilhomme de Molière. Il se poursuit avec les sultanes et les muftis de convention qu’on voit tant au théâtre que dans la peinture galante de l’époque du règne de Louis XV. Mais il connaît au XIX° siècle une évolution importante : Victor Hugo note en 1829, dans la préface des Orientales, que “l’Orient est devenu une préoccupation générale". Vers la fin du siècle, la confrontation avec l’Orient, rendue plus directe par l’amélioration des conditions de voyage, conduit certains artistes à s’intéresser davantage à sa réalité qu'il illustrent dans leurs oeuvres dans un style naturaliste. Certains artistes accompagnent même des missions scientifiques, avec le souci de contribuer à fixer la mémoire de cet Orient qui se transforme au contact des Européens.

Bibliographie : Pierre KJELLBERG, Les bronzes du XIX° siècle. Dictionnaire des sculpteurs, Paris, Les Editions de l’Amateur, [1989], pp. 291-294.
 

 

Circa : 1890
Dim: L:20cm, P:18cm, H:69cm.
 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Hors stock OBJET VENDU

Epoque

Matériaux


Informations
Mon Panier
Aucun article
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation