Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Statuette "Deux Amours se disputant un coeur" d'après Falconet (1716-1791)
Statuette Deux Amours se disputant un coeur d'après Falconet
Zoom

Statuette "Deux Amours se disputant un coeur" d'après Falconet (1716-1791)

- 2405

Statuette en biscuit de porcelaine d'après Étienne-Maurice Falconet (1716-1791).

Deux jeunes amours ailés sont représentés dans un combat pour récupérer un coeur figuré sur la base. Marque à l'étoile en creux de la Manufacture DOCCIA, Italie (1737-1837). Numérotée "4291". Début du XIXe siècle.

 

Circa : 1820
Dim: L:22cm, P:17cm, H:34cm.

 

État de l'objet

Cette statuette en biscuit est en très bon état.

 

Documentation

Ce thème permettait à Falconet de représenter un sujet cher au 18ème siècle et d'exprimer toutefois son habilité dans la représentation du mouvement. Le groupe "Deux Amours se disputant un coeur" réalisé à Sèvres connut un grand succès et fut abondamment diffusé en porcelaine, en marbre et en bronze. Par ailleurs, les oeuvres de la manufacture de Sèvres envoyées comme cadeaux diplomatiques aux différents cours européennes, sont également abondamment copiées.

Parmi les modèles le plus recherchés, il y a les enfants et les baigneuses de Falconet qui, du fait de sa renommée, se retrouve rapidement dans toutes les manufactures d'Europe, de Vienne à Copenhague, et d'Angleterre en Italie.

En Italie, le fondateur de la Manufacture de porcelaine Doccia, le marquis Carlo Ginori, envoie son chef modeleur Gasparo Bruschi au duché de Parme pour qu'il reproduit différents groupes de Boucher et de Falconet. La manufacture Doccia en Toscane fut créée en 1737. Sous la direction de Lorenco Ginori on fabriqua des statues et des vases d'une grandeur extraordinaire et jusqu'alors inconnue en porcelaine. En 1896 la manufacture fut réunie à celle de Richard à Milan. Depuis cette date on trouve des dépôts dans plusieurs grandes villes italiennes. Durant le XXe siècle, la manufacture se développe et son activité s'élargit vers la production industrielle. Au cours de la Seconde Guerre, elle subit de lourdes pertes. Aujourd'hui on ne fabrique plus à Doccia que de la porcelaine d'art.

 

Bibliographie : Ludwig Danckert, "Manuel de la porcelaine européenne", Paris, Bibliothèque des Arts, pp. 85-87.
 

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf

VENDU


Informations
Mon Panier
Aucun article
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation