Mon panier
Aucun article
» » » Vases en améthyste ornés de scènes des Fables de la Fontaine
Très élégante et rare paire de vases Médicis en améthyste. Ils sont composés de deux bases piédouche en bronze doré, l'une guillochée de motifs de losanges à points, l...
Zoom

Vases en améthyste ornés de scènes des Fables de la Fontaine

Référence - 4049

Très élégante et rare paire de vases Médicis en améthyste. Ils sont composés de deux bases piédouche en bronze doré, l'une guillochée de motifs de losanges à points, l...

8,000€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous
Ajouter au panier

Frais de Port Offerts

Type d'objet

Matériaux

Taille

Description

Rare et belle paire de vases Médicis en améthyste ornés de deux médaillons polychromes représentant des scènes animalières dont les sujets sont tirés des Fables de la Fontaine. Des frises de palmettes et des rinceaux peints à l'or rythmés par de fleurs bleues et de bouquets de roses polychromes complètent cette decoration réalisée par Jean-Baptiste Desvignes. Très bel état avec léger manque à la dorure.


Vers 1820, des découvertes techniques apportent de nouvelles caractéristiques aux belles opalines. A cette date, Jean-Baptiste Desvigne trouve le moyen de peintre sur opaline. Il se sert de feuilles d'or ou d'argent et de couleurs uniquement végétales qu'il colle sur le cristal d'opale. Les tons, toujours mats, se limitent au bleu sombre et au rouge. La dorure domine, sous forme de motifs aux dessins clairs et fins en palmettes, fleurettes, guirlandes. Sur certains coffres, Desvignes pose des décors dits gothiques. Il a exécute aussi de petites scènes illustratives inspirées par les fables de La Fontaine, aux teintes délicatement assourdies, bleu, vert doux, ocre, mauve, avec des taches dorées ou argentées. Les décors de Jean-Baptiste Desvignes vont de 1820, environ, à 1826. Par la suite, sa femme et ses deux collaborateurs, Vincent et Blancheron, continuent, selon les mêmes recettes et les mêmes motifs, à décorer les opalines, fabriquées surtout, semble-t-il, par la cristallerie de Brecy fondée en 1827.


Bibliographie: Y. Amic, L'opaline française au XIXème siècle, Paris, 1952, ed. Gründ; Edith Mannoni, Opalines, Paris, Editions Ch. Massin, s. d., p. 31.

 


Circa : 1820
Dim: L:11,5cm, P:11,5cm, H:19,5cm.

Retour en haut