Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

Verrerie d'époque Restauration

 

Bulletin des Arts Décoratifs

Octobre 2012

 

La verrerie française

sous la Restauration (1815-1830)

 

N°4

 

On attribue à la Restauration, surtout à l’époque de Charles X, ce qu’il y a de plus raffiné et de plus somptueux en cristal taillé. En effet, les années 1815-1830 représentent un véritable âge d’or du verre en France dont la renommée fut internationale grâce aux productions d’exception de cristalleries Baccarat, Creusot Choisy-le-Roi et Bercy.

 

Paire de vases en porcelaine à fond vert

 

Après la chute de Napoléon les formes de l’Empire continuent à prévaloir pendant les premières années de la Restauration, bénéficiant d’un grand succès auprès de la nouvelle classe fortunée, habituée avec le goût du luxe de l’époque Bonaparte. Cependant, une fois la paix retrouvée, l’on voit renaître un désir de nouveauté et on assiste vers 1820 au retour des lignes courbes, de formes élégantes et élancées : vases à corps cintré, bougeoirs de forme balustre, drageoirs et confituriers sphériques, flacons à parfum avec leur bouchon taillés à facettes et services de table dont l’usage se généralise.

 

La taille en pointe de diamants déjà remarquable en 1819, se perfectionne dès 1822. L’époque de Charles X produit des pièces taillées d’un goût exquis et d’une rare finesse. La verrerie royale de Saint Louis, fondée en 1767 à Muntzthal fut la première à découvrir en Angleterre les secrets de fabrication du cristal. Entre 1814 et 1818, on importe de ce pays le diamant à plates-bandes faites de carreaux ou des losanges ornés de très petites pointes de diamant (le strawberry diamond), puis de tailles plus compliquées comme le cross cut diamond où la pointe taillée accueille une étoile en forme de croix. Les pièces décorées de ces tailles riches constituèrent la nouveauté de l’Exposition des produits de l’industrie de 1819.

 

Aux tailles anglaises se rajoute la richesse des tailles françaises admirablement travaillées par les cristalleries Creusot ou Baccarat : les diamants étoilés, les côtes fines en palissade, les côtes arrondies convexes dites « bambous », les torsades enrichies de taille, le diamant hexagonal, en losange ou en carré, les draperies et les écailles.

 

Les objets sont montés en argent ou bronze doré, très finement ciselé de dauphins, cygnes, cornes d’abondance ou oiseaux buveurs. Souvent, de têtes de bélier ou de serpents enroulés forment les anses. Le coffret en cristal moulé et taillé à décor de draperies stylisées et la pendule borne aux colonnes torsadées présents dans notre collection sont de beaux exemples de la perfection et de l’élégance inégalable de l’art du cristal taillé en France sous Charles X.

 

Après 1814, les formes n’étant plus dictées par la Cour et n’obéissant donc plus à un programme esthétique bien précis, furent désormais inspirées par les classes récemment enrichis qui imposèrent leur goût ouvert aux objets à la mode comme les verres couleur d’opale. C’est à cette période que les vases cornets, les flacons ronds à bouchons boule, les bonbonnières, les caves à odeur et autres objets de fantaisie font leur apparition.

 

Avec le Directoire et le Consulat, parfums et cosmétiques sont remis au goût du jour. On adopte des parfums discrets, des eaux florales et autres produits parfumés pour l’entretien corporel. Langueurs et évanouissements sont présents sous les règnes de Louis XVIII et Charles X. Aussi, l’usage des sels se développe considérablement tout comme celui des vinaigrettes et autres flacons.

 

Flacon opaline bleu Desvignes

 

La plupart de parfums sont enfermés dans des fioles en verre, parfois en cristal, de forme cylindrique, carré ou rectangulaire. Le bouchon est souvent de forme sphérique, taillé à facettes ou arrondi et lisse. A côté du flacon classique, des articles-cadeaux parfumés sont proposés aux amateurs : flacons de poche ou de sac, boules de senteurs à porter sur soi ou à placer dans le linge.

 

Parmi la variété des récipients à parfums et à odeurs il y a des nombreux flacons de formes diverses. Le cristal d’opale est utilisé pour les pièces de fantaisie, de luxe et d’ornement. Les flacons sont ovoïdes ou piriformes, surmontés d’un bouchon boule, lancéolé ou aplati.

 

 

Jean-Baptiste Desvignes, peintre et doreur sur verres, cristaux et porcelaines, trouve le moyen de peintre sur opaline. Il se sert de couleurs uniquement végétales et de feuilles d'or ou d'argent qu'il colle sur le cristal d'opale. La dorure domine, sous forme de palmettes, fleurettes et guirlandes aux contours délicats. Desvignes a également exécute de petites scènes illustratives inspirées par les fables de La Fontaine, aux teintes délicatement assourdies de bleu, vert, ocre et mauve.

 

Flacon opaline bleu Desvignes

Les flacons « overlay » connaissent également un grand succès sous Charles X. De la dorure peut souligner les contours de la taille et des éléments polychromes tels que des fleurs ou des portraits contribuent au décor.

 

Paire de vases à fond vert détail


Le parfum rencontre un intérêt grandissant au fil du XIXe siècle. Suite à cet engouement, de nombreuses maisons de parfums ont ouvert leurs portes et de 1812 à 1860 le nombre de fabriques de parfum a doublé en France. Pendant cette époque, le verre et le cristal d’opale restent incomparables par la finesse extraordinaire de la ciselure, la délicatesse des nuances, la simplicité et la pureté des formes qui seront de plus en plus rares après la Restauration.

 

 

 

Bibliographie :

 

Fernando Montes de Oca, L’âge d’or du verre en France 1800-1830. Verreries de l’Empire et de la Restauration, Levallois-Perret, F.M., 2001.

Art et parfum. Histoire des flacons,sous la dir. de Isabelle Verhoeven, Liège, Bruxelles, P. Mardaga, 1989.

Edith Mannoni, Opalines, Paris, Editeur Ch. Massin, 1976.

Baccarat, the perfume bottles : les flacons de parfum, Paris, M. Addor & Associés, 1986.


Informations
pixel_trans
  Informations
       - A propos
       - Nous contacter
       - Actualités
       - Visite virtuelle
       - Livraison
       - Notre garantie
       - Documentation
         - Le style Napoléon III
         - Le style Louis-Philippe
         - Le style Restauration
         - Le style Empire
         - Le style Directoire
         - Le style Louis XVI
         - Le style Transition
         - Le style Louis XV
         - Bronzes d'édition
         - Argenterie française
         - Jacob Petit et la porcelaine de Paris
         - Verrerie d'époque Restauration
         - Pendule Romantique
         - Sculpture animalière
       - Vidéos
       - Temoignages
pixel_trans
Mon Panier
Aucun article
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation