Mon panier
Aucun article
» » » Vitrail églomisé de Segeron Frères à Poitiers, XXe siècle
Grand panneau décoratif en verre églomisé représentant une scène courtoise de style néo-Renaissance, avec plusieurs personnages richement vêtus jouant de différents instruments de musique ou tenant des perroquets. La...
Zoom

Vitrail églomisé de Segeron Frères à Poitiers, XXe siècle

Référence - 2314

Grand panneau décoratif en verre églomisé représentant une scène courtoise de style néo-Renaissance, avec plusieurs personnages richement vêtus jouant de différents instruments de musique ou

8 100€
OBJET DISPONIBLE
Contactez-nous

Ajouter au panier

Note moyenne : 0 avis
Description
Notes et avis

Grand panneau décoratif en verre églomisé représentant une scène courtoise de style néo-Renaissance, avec plusieurs personnages richement vêtus jouant de différents instruments de musique ou tenant des perroquets. La scène se déroule sur fond de paysage, orné de volutes feuillagées et de masques. De la feuille d'or est placée au dos pour des reflets chatoyants. Réalisé par Segeron Frères à Poitiers.

 

Circa : 1950
Dim: L:348cm, P:1cm, H:155cm.

 

Rapport de condition

En très bon état, avec un trou percé à l'origine sur les panneaux latéraux.

 

Documentation

La technique du verre églomisé consiste à fixer une mince feuille d'or ou d'argent sous le verre. Le dessin est exécuté à la pointe sèche et est maintenu par une deuxième couche ou une plaque de verre. Cette technique remonte à l'Antiquité, où elle était utilisée par les artisans égyptiens. Lors de la Renaissance, le verre églomisé était employé dans la décoration des cabinets : des panneaux ornés de rinceaux et d'arabesques sur fond or habillaient les façades des tiroirs. Dès le XVIIIe siècle, la technique se répandait en Europe sur le couvercle de bibelots, de bonbonnières, de tabatières et sur les miroirs. En France, c'est Jean-Baptiste Glomy (vers 1711-1786), encadreur parisien des rois Louis XV puis Louis XVI, qui remit ce procédé à la mode. Il utilisa notamment cette technique pour agrémenter l'encadrement de ses gravures, donnant par la suite son nom au procédé. Il l'appliqua au passe-partout des gravures et connut un tel succès, que le verre églomisé perpétua désormais son nom. Malgré sa fragilité, le procédé continua à être utilisé tout au long du XIXe siècle et jusqu'au années 1950.

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Vitrail églomisé de Segeron Frères à Poitiers, XXe siècle (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris