Français English Chinois

Antiquités & Arts Décoratifs

» » » Volkstedt-Rudolstadt : Pendule en biscuit "Les Trois Grâces" - VENDU
Importante pendule en biscuit de porcelaine et métal doré représentant trois divinités de la mythologie grecque antique dites Les Trois Grâces, en grec les Charites, tenant une guirlande de roses...
Zoom

Volkstedt-Rudolstadt : Pendule en biscuit "Les Trois Grâces" - VENDU

- 2362

Importante pendule en biscuit de porcelaine et métal doré représentant trois divinités de la mythologie grecque antique dites "Les Trois Grâces", en grec les "Charites", tenant une guirlande de roses.

A l’origine divinités de la nature, les Trois Grâces sont considérées généralement par la suite comme les compagnes d’Aphrodite, déesse de l’Amour et de la Beauté. Censées représenter la séduction, la beauté et la créativité humaine, elles sont représentées jeunes, belles et dénudées. Ici elles sont regroupées autour d’une colonne cannelée, surmontée d’un vase antique orné de feuilles de myrte, et d’une petite vasque à anneaux. Le cadran émaillé blanc, à chiffres arabes pour les heures, est décoré de guirlandes de roses polychromes. Les roses ainsi que le myrte sont les attributs de ces divinités.

L’ensemble repose sur une base rectangulaire animée d’un bas-relief à décor d'amours et de jeunes femmes lisant et jouant de la musique. Marque aux fourches bleues à l'arrière. Travail de la Manufacture de Volkstedt-Rudolstadt (Allemagne, Thuringe). Fin du XIXe siècle.

 

Circa : 1880
Dim: L:28,5cm, P:18,5cm, H:56cm.

 

État de l'objet

Le groupe en biscuit est en bon état général, avec quelques fêles de cuisson.  Le cadran avec quelques légères traces d'usure à l'émail. Le mouvement d’origine a été nettoyé, révisé et est en état de fonctionnement.  

 

Documentation

La manufacture de Volkstedt-Rudolstadt fut fondée en 1762 par G.-H. Macheleid, sous le principat de J.-Fr. de Schwarzburg-Rudolstadt. En 1767, Macheleid loua l'entreprise à Christian Nonne d'Erfurt. En 1797, la fabrique fut achetée par le prince Ernest-Constantin de Hesse-Philippstal qui la revendit à Wilhelm Greiner et Karl Holzapfel, marchands à Rudolstadt. Au cours du XIXe siècle les changements de propriétaires furent nombreux : 1815-1860 Greiner, Stauch & Co.; 1861-1875 Macheleid, Triebner & Co. L'entreprise existe encore aujourd'hui et se nomme "Manufacture nationale thuringienne, anciennement Alteste Volkstedter SARL".  

 

Bibliographie : Ludwig Danckert, « Manuel de la porcelaine européenne », Paris, Bibliothèque des Arts, pp. 382-384.

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Exporter en pdf
Hors stock OBJET VENDU


Informations
Mon Panier
Aucun article
chqkdo
bouton-recommander-ami
bouton-livredor
Affiliation